T. 03 26 82 62 70 - F. 03 26 50 10 19

Présentation du bateau

| Un bateau de 60 pieds


Type : IMOCA Open 60′
Constructeur : Multiplast (Vannes)
Architecte : Groupe Finot Conq
Année : 2007
Longueur : 18.28m
Largeur : 5.90m
Tirant d’eau : 4.50m
Poids : 8 tonnes
Mat aile, quille basculante, outriggers…

Veritable formule 1 des mers, l’Imoca 60 pieds fait aujourd’hui partie des voiliers de course les plus spectaculaires de la course au large.
Le palmarès de Brit Air prouve ses performances techniques exceptionnelles.
Depuis la mise à l’eau le 25 juin dernier, Bertrand et son équipe technique enchaînent les sorties en mer pour prendre en main ce petit bijou de technologie.

Bertrand de Broc

| Le Skipper

Nationalité : Français
Résidence : Sainte-Marine (29)
Age : 52 ans
Bateau : Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets
Site internet : www.bertrand-de-broc.fr
Palmarès Vendée Globe : 2 participations au Vendée Globe (abandons en 1992-1993 et 1996-1997)

Bertrand de BrocL’image commence à dater, mais elle aura marqué les esprits. Celle du navigateur solitaire, le visage tuméfié, se recousant la langue tout seul en plein océan Indien. Mais réduire Bertrand de Broc à cette icône serait faire injure à un marin qui a su, en usant souvent des chemins de traverse, tracer une voie originale dans le monde de la course au large.

Sa grande affaire reste le Vendée Globe

Du monotype Figaro au multicoque de course, le marin ne s’est jamais fixé de frontières, même si sa grande affaire reste le Vendée Globe. Par deux fois, il a eu rendez-vous avec une certaine forme de consécration et par deux fois, la chance s’est dérobée. En 1992, il prend ce méchant coup de bôme qui le fait connaître à la planète mer toute entière puis est contraint d’abandonner car sa quille menace de tomber. Il repart en 1996 sous couvert d’une opération originale, celle de « Votre Nom autour du Monde ». Le principe, qu’il réédite pour cette édition 2012, est simple: plutôt que de chercher un sponsor pour quelques centaines de milliers d’euros, autant trouver quelques milliers de partenaires pour une centaine d’euros. L’opération fonctionne à merveille mais le destin s’acharne. Le bateau perd sa quille et chavire à moins de deux jours des Sables d’Olonne.
Sa manière de faire avancer les choses, c’est d’essayer de suivre son chemin avec conscience. L’occasion de réaliser que prendre son temps, échanger avec des étrangers au monde de la mer est aussi un facteur d’enrichissement personnel. Au final, ce projet qui lui demande d’aller faire le colporteur, répandre la bonne parole d’un port de pêche à un village du fin fond de l’Ardèche lui colle bien au teint. On n’a pas forcément besoin de beaucoup de mots pour créer des liens…

Source: vendeeglobe.org


LE SHOP
RECEVOIR NOS CATALOGUES
NOUS JOINDRE